Err

Recevez notre lettre d'informations.

 Le naturel stabilisé 

Fleurs, feuillages et mousses : le naturel stabilisé, qui ne fâne jamais, une vraie innovation

chez Secondflor.com, grossiste spécialiste

Conseillé par mon formateur stage Noel 2019, formateur Floriform,

et Meilleur Ouvrier de France, M. Benoit Saint-Amand,

et rencontré sur le salon de l'agriculture 2020, sympathique de disponibilité :-)

Salon florevent Paris 2020

Plusieurs brevets déposés, 40 années de recherche et développement, pour ce procédé unique, totalement écologique, et naturel, qu’est la stabilisation végétale, consistant à remplacer la sève naturelle par une autre, de conservation, à base de glycérine végétale. Le végétal vivant, est figé dans son état de fraicheur. Cette substance proche du sucre, est 100% biodégradable.

Les plantes et les fleurs stabilisées conservent toute leur souplesse et leur fraîcheur naturelle,

 ne nécessitant ni entretien, ni eau, ni lumière.


On trouve aujourd’hui un vrai choix de variétés : orchidées, dahlias, callas, roses, gerbera, hortensia, œillet, eucalyptus, lierre, mousse, fougère…

80% du stabilisé est transporté par bateaux, peu impactant sur notre environnement.

Le gaspillage est proche de 0%, grâce à sa durabilité, 50 fois supérieure à celle du frais.

Le stabilisé est fragile (non comestible), vous le garderez d’autant plus longtemps que vous :

  • L’utiliserez uniquement en intérieur,
  • L'utiliserez dans un endroit sec (humidité <70%),
  • Le tiendrez éloigné d’une source de chaleur,
  • Le tiendrez éloigné de la lumière directe,
  • Ne l’arroserez pas, ni ne le tremperez pas dans l’eau,
  • éviterez de le toucher,


Il ne me reste plus qu’à bien travailler,

et  vous souhaiter de bien profiter de votre composition végétale !

Souvent, ce sont des mélanges de végétaux séchés et de végétaux stabilisés

Le monde des fleurs d'aujourd'hui, tout ce que j'aime y est dit.

20 minutes sur les fleurs de France, les fleurs de saison, et les fleurs stabilisées,

Emission RTL du salon de l'agriculture 2020, Thomas Hugues, Sidonie Bonnec

"La curiosité est un vilain défaut"


Bonne écoute !